LE président Fidel Castro a participé à l’inauguration du IXe Séminaire international de prévention de la santé (APS) au palais des conventions de La Havane.

Au début de la cérémonie à laquelle ont assisté plus de 1000 délégués de 21 pays, le docteur José Ramon Balaguer Cabrera, membre du bureau politique et ministre de la santé publique de Cuba, a fait une conférence magistrale dans laquelle il a exposé les antécédents, l’évolution de la situation actuelle de la prévention dans notre pays qui est, a-t-il indiqué, la pierre angulaire et le fil conducteur de toutes les transformations qui ont eu lieu depuis le triomphe de la révolution dans le système national de santé et qui constitue le patrimoine des humbles.

Notre prévention, a précisé Balaguer, est publique, socialiste, gratuite, intégrale et égalitaire, elle se caractérise en outre par sa couverture universelle, son efficacité et son accessibilité et est fondée sur une conception solidaire et internationaliste.

Le ministre a rappelé que la prévention à Cuba a créé des précédents dans la santé publique internationale pour son caractère novateur tout spécialement avec l’implantation et le développement du modèle de prévention de médecine familiale à partir de 1984.

Lorsqu’en 1986 s’est réuni le premier séminaire de la prévention notre pays avait 600 médecins et infirmières de la famille, a-t-il rappelé, aujourd’hui ce chiffre a été démultiplié.

José Ramon Balaguer a exposé les principaux résultats de la prévention cubaine, fruit de l’amélioration constante et de l’intérêt de l’Etat pour élever la qualité de vie du peuple. Parmi ceux-ci  il a signalé la réduction de l’indice de mortalité infantile (cette année de 5,2 pour mille) et la couverture de santé qui parvient à toutes les zones rurales.

Aujourd’hui et dans le cadre de la bataille d’idées et des nouveaux programmes de la Révolution, ce système est en net perfectionnement, avec l’objectif de parvenir à l’excellence dans l’assistance médicale et de contribuer toujours plus au bien être de notre peuple, a-t-il ajouté.

Dans toutes les polycliniques  se développent les services pour élever les possibilités de promotion, de prévention, de diagnostic et de rééducation, de même que la protection de groupes de  populations spécifiques et la résolution des problèmes de santé avec des technologies appropriées à ce niveau de soin, qui s’adressent à l’individu, à la famille et à la communauté.

José Ramon Balaguer a fait référence à l’essence humaniste et internationaliste de la médecine cubaine. De 1963 jusqu'à 2004, plus de 70 000 professionnels cubains  ont collaboré dans 70 nations, et dans notre pays on a formé plus de 3000 professionnels du monde entier.

(Source GI)