Par: Ventura de Jesús

Matanzas, Cuba, – La restauration de « La Botica Francesa » (la pharmacie française) constitue une agréable nouvelle qui s’étend au-delà des limites géographiques de cette province. Il s´agit de la seule pharmacie du XIXème siècle dans le monde qui est encore conservé complète et originale. Un patrimoine sauvé de l’oubli par les soins extrêmes de plusieurs générations de matanceros (habitants de Matanzas).

Fondée 1882 par les docteurs en Pharmacie, Juan Fermín Figueroa de Cuba et le français Ernest Triolet, ce patrimoine est devenu le Musée Pharmaceutique à partir de 1964.

Le Musée dispose en ce moment de sept salles d´exposition, où l’on peut apprécier les plus divers ustensiles employés pour la production artisanale de médicaments, des milliers de flacons en verre et en porcelaine, des médicaments originaux, ainsi que d’insoupçonnés informations contenues dans des livres de formules.

Cet arsenal d’articles et d’équipements, présent avec tous ses détails, y compris le comptoir couronnée avec la médaille de bronze lors de l´Exposition Mondiale de Paris, est apprécié par les milliers de curieux, nationaux et étrangers qui visitent cette installation.

Le processus de restauration a fait apparaître une autre salle d´exposition, cette dernière consacrée aux arts plastiques en honneur à Celia Triolet (la fille d´Ernest). La salle, située dans une mezzanine, offre une exposition de l´artiste Sergio Roque Ruano.

La restauration du premier niveau du Musée étant conclue, les travaux se dirigent maintenant vers le deuxième et le troisième niveau, lesquels comprennent les appartements, les laboratoires et les séchoirs de plantes.

L´existence de cette célèbre « Botica », fondée il y a 125 ans, résulte presque une bénédiction pour les matanceros, absorbés à restituer à leur ville tricentenaire ses enchantements les plus originaires.

Source: www.granma.cu