Déclaration du Ministère des Relations Extérieures

La Révolution cubaine a pris un engagement historique, à savoir la paix en Colombie et des efforts visant à mettre fin au conflit politique, social et militaire de ce pays frère de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Le gouvernement cubain a déployé des efforts discrets et constructifs en vue de faciliter un règlement négocié toujours à la demande des parties concernées et sans exercer la moindre influence sur leurs positions respectives.

Pendant plus d’une année, à la demande expresse du gouvernement de la Colombie et des Forces armées révolutionnaires de la Colombie – Armée du Peuple (FARC-EP) et respectant avec zèle l’engagement de confidentialité contracté, le gouvernement cubain a offert sa collaboration et appui pour la tenue de conversations exploratoires conduisant à un processus de paix, ayant en même temps participé en qualité de garant lors des délibérations. A la demande des deux parties, Cuba ainsi que les gouvernements de la Norvège et du Venezuela ont été garants du déplacement vers Cuba de représentants des Forces armées révolutionnaires de la Colombie – Armée du Peuple.

Le dénouement des conversations exploratoires tenues à La Havane à partir du 23 février 2012, et conformément à la déclaration des parties, a débouché sur un processus de dialogue engagé à aboutir à la paix et au règlement du conflit historique en Colombie, que Cuba soutien consciente de l’importance que ceci revêt pour le peuple colombien et pour l’Amérique latine et la Caraïbe. Le gouvernement cubain continuera de fournir son aide solidaire et ses bons offices en vue de cet effort dans la mesure où le gouvernement de la Colombie et les Forces armées révolutionnaires de la Colombie – Armée du Peuple ainsi le demandent.

La Havane, le 4 septembre 2012.

Source : Granma Internacional ( Edition en français)