LA HAVANE. – Environ 40 000 jeunes Africains ont été formés dans plusieurs spécialités à Cuba, qui entretient des relations de coopération avec plus d'une cinquantaine de pays, selon les déclarations à l'agence Prensa latina de Kenia Serrano, présidente de l'Institut cubain d'amitié avec les peuples (ICAP). Elle a souligné par ailleurs l'importance de la 4e Rencontre régionale africaine de solidarité avec Cuba, qui s'est déroulée en Éthiopie du 21 au 23 septembre

Des membres et des dirigeants d'organisations de 28 pays - y compris Cuba et l'Éthiopie - et des invités de la région, étaient présents, notamment d'anciens étudiants africains à Cuba.

Kenia Serrano a souligné que plus de 8 000 Éthiopiens ont été formés dans l'île, et qu'ils participent aujourd'hui dans leur pays à la vie économique et sociale, dans les secteurs de la santé, de l'agriculture, du sport, et autres.

Il existe plus de 1 100 associations d'amitié avec Cuba, cependant, l'île est particulièrement attachée à ses relations avec l'Afrique, car celle-ci est très liée aux racines de la nation cubaine, a-t-elle précisé.

L'Afrique est un continent très important, et une partie du travail de ce forum sera consacrée à connaître davantage l'Éthiopie et à identifier de nouveaux domaines de coopération.

La présidente de l'ICAP a précisé que le leader cubain Fidel Castro a été le principal inspirateur de l'amitié et de la solidarité, depuis les premières années de la Révolution, ainsi que le président Raul Castro et le légendaire commandant Ernesto Che Guevara.

Kenia Serrano s'est dit reconnaissante pour le soutien des pays africains dans la lutte contre le blocus économique imposé à Cuba par les États-Unis, aussi bien celui des gouvernements que de la société civile, et en particulier leur soutien à l'Assemblée générale des Nations unies.

C'est à travers ces rencontres, a-t-elle signalé, d'abord en Afrique du Sud, puis au Ghana, en Angola, et aujourd'hui en Éthiopie que le mouvement de solidarité envers Cuba s'exprime avec le plus de force.

Elle a rappelé que l'envoi, il y a 49 ans, de la première brigade médicale en Algérie, en 1963, a marqué le début de la collaboration internationaliste avec d'autres pays.

Actuellement, Cuba a des relations de coopération avec 52 des 54 pays africains. Selon des sources officielles, les principaux projets sont mis en place dans le domaine de la santé, avec un impact très positif sur l'amélioration des indicateurs dans cette sphère, notamment grâce à la prise en charge directe de la population la plus démunie de ces pays.

Des projets d'accords de coopération avec des organismes africains régionaux et sub-régionaux sont à l'étude, en complément de la coopération bilatérale, et pour apporter de l'aide à des pays tiers ou des organismes internationaux dans la cadre de projets sur ce continent, à travers la coopération triangulaire.

Pour conclure, Kenia Serrano a déclaré à Prensa latina que lors de la 4e Rencontre, les voix africaines ont renouvelé leur condamnation du blocus contre notre pays, et elles ont exigé la libération des cinq antiterroristes cubains emprisonnés aux États-Unis depuis 1998.

Source: Granma Internacional