Dans un article publié, entre autres, dans l'édition française de l'hebdomadaire "GRANMA INTERNACIONAL", Nuria Barbosa Léon, met l'accent sur le fait que l'alphabétisation est un acte d'humanisme. Grâce à la méthode cubaine YO SI PUEDO des millions de personnes ont pu apprendre à lire et écrire. Mais parfois, ensuite, le manque de pratique minore les effets positifs de cet apprentissage. Aujourd'hui se met en oeuvre une évolution de la méthode intitulée YO SI PUEDO SEGUIR. Pour en perenniser les acquis.

"Selon le Dr José Ricardo del Real, responsable du Département d’Éducation des jeunes et des adultes et de l’alphabétisation de l’Institut latino-américain et caribéen de La Havane, « la conception cubaine d’alphabétisation s’appuie sur un processus éducatif qui transforme la vie, aussi bien des apprenants que des alphabétiseurs qui jouent un véritable rôle éducatif dans les communautés ».

Et d’ajouter que « le programme Yo si puedo seguir (Moi, je peux poursuivre), mis en œuvre au Venezuela, en Bolivie, au Nicaragua, et en Colombie, assure la continuité des apprentissages, et évite de retomber dans l’analphabétisme, par manque de pratique. Aujourd’hui, plus d’un million de personnes qui, il y a à peine quelques années, étaient complètement analphabètes, ont atteint le niveau de la classe de 6e ».

Source: Granma International