Dans une entrevue accordée à la presse cubaine accréditée en Haiti, le Premier haïtien Laurent Lamothe, a qualifié d’ « historique et désintéressée » la coopération haitiano-cubaine qui, selon lui, touche directement le peuple haïtien.  

Le Premier ministre haïtien a souligné les contributions des Cubains dans des secteurs clés pour le pays tels que la santé, l'éducation et l'environnement. Ces interventions "ont un impact important dans les zones les plus vulnérables”, a-t-il ajouté.

Selon M. Lamothe, les gestes de solidarité de Cuba envers  Haïti, ont permis  l’amélioration de la qualité de vie du peuple haïtien, en favorisant, entre autres, l’alphabétisation de 250 000 enfants et la  formation de plus de 800 médecins haïtiens qui fournissent désormais des services à la population.

Le chef du gouvernement a exprimé sa solidarité avec Cuba, le Venezuela et l'Amérique latine. "Haïti se sent dans une famille latino-américaine", a déclaré le Premier ministre haïtien qui souhaite intégrer et travailler main dans la main avec les pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

"Nous croyons à l'intégration comme le seul moyen de parvenir à des progrès durables, la fraternité entre nos peuples peut nous aider à développer et aller de l'avant", a indiqué M. Lamothe.

Laurent Lamothe, qui préside également le Comité sur l'efficacité de l'aide extérieure au développement d'Haïti, a présenté la coopération Sud-Sud comme un exemple de l'aide acheminée directement au gouvernement haïtien. Le Premier ministre haïtien a, toutefois,réitéré la nécessité pour  que les Haïtiens prennent en main leur propre destin.